Planet Libre

Journal du hacker : Liens intéressants Journal du hacker semaine #25

Pour la 25ème semaine de l'année 2018, voici 10 liens intéressants que vous avez peut-être ratés, relayés par le Journal du hacker, votre source d’informations pour le Logiciel Libre francophone !

Pour ne plus rater aucun article de la communauté francophone, voici :

De plus le site web du Journal du hacker est « adaptatif (responsive) ». N’hésitez pas à le consulter depuis votre smartphone ou votre tablette !

Le Journal du hacker fonctionne de manière collaborative, grâce à la participation de ses membres. Rejoignez-nous pour proposer vos contenus à partager avec la communauté du Logiciel Libre francophone et faire connaître vos projets !

Et vous ? Qu’avez-vous pensé de ces articles ? N’hésitez pas à réagir directement dans les commentaires de l’article sur le Journal du hacker ou bien dans les commentaires de ce billet :)

Gravatar de Journal du hacker
Original post of Journal du hacker.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Articles similaires

Carl Chenet : Le Courrier du hacker, l’actualité du Libre en un e-mail

Avec déjà plus de 1200 abonnés et 41 numéros publiés, le Courrier du hacker, la newsletter résumant l’actualité hebdomadaire francophone du Logiciel Libre et Open Source, offre une vue synthétique et complète chaque semaine de l’actualité du Libre, dont on peut parcourir les titres en quelques secondes.

E-mail Submit

Les meilleurs articles

La première section du Courrier du hacker concerne les meilleurs articles de la semaine, qui ont obtenu le plus de votes par les contributeurs du Journal du hacker, le site web d’où sont tirés tous les liens du Courrier du hacker.

Cette section permet de connaître immédiatement les articles ayant fait le « buzz » au cours de la semaine.

Des sections pour tous

Les sections « Code » et « Sysadmin » permettront aux professionnels de l’informatique de trouver des articles leurs apportant des nouveautés ou des éclaircissements sur leurs sujets professionnels au quotidien.

Les sections « Vie privée » et « Libertés individuelles » apporteront des articles souvent d’actualité sur la mise en danger de notre vie privée ou de nos libertés fondamentales dans les domaines touchant l’informatique.

Sur les réseaux sociaux

Le compte Mastodon du Courrier du hacker : https://framapiaf.org/@lecourrierduhacker

Le compte Twitter du Courrier du hacker : https://twitter.com/courrierhacker

Accès aux archives du Courrier du hacker

Afin que les archives du Courrier du hacker soient accessibles à tous, nous avons constitué une section d’archives disponibles directement depuis le site web.

 

 

Gravatar de Carl Chenet
Original post of Carl Chenet.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Articles similaires

Okki : Nous aurons finalement droit à GTK+ 3.24

Quand le développement de GTK+ 4 a commencé, il avait été décidé que GTK+ 3.22 serait la dernière version stable de la branche 3.x. Deux ans plus tard, le développement de GTK+ 4 prenant du retard, nous aurons finalement droit à GTK+ 3.24 au mois de septembre prochain, en même temps que GNOME 3.30.

Les nouveautés seront par contre plutôt limitées. Le sélecteur de polices aura droit à de nouvelles possibilités autour du format de fonte OpenType (paramétrage des fonctions offertes par les fontes OpenType, affichage des exemples de fonctionnalités proposées, sélection des variantes…). Si j’ai bien tout compris, nous devrions également avoir droit à l’auto-complétion des émojis. De taper <3 devrait se changer en ❤. Le backend Wayland prendra en charge la mémoire partagée anonyme sous FreeBSD. Et pour finir, un nombre limité de nouvelles APIs devrait également faire son apparition.

Et cette fois-ci, GTK+ 3.24 devrait bel et bien conclure l’aventure GTK+ 3. Parallèle amusant, quand on se souvient que GTK+ 2.24 avait conclut celle de GTK+ 2 😊

Gravatar de Okki
Original post of Okki.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Articles similaires

Nono : La fin du tracking ... commence -aussi- sur le m0le-o-blog

Voilà voilà, en suivant le pas de Tuxicoman nous nous sommes concertés et force est de constater qu'on s'en fout un peu des logs / statistiques..

Surtout si c'est pour compter les gens qui n'ont PAS de bloqueur de pub (a priori, la grosse majorité de l'auditoire du blog, non ?)

Bref, on retire Piwik/Matomo, mis en place ici en février 2012. Ça file quand même ..

Juste pour le fun, voici quelques stats, sorties de nulle part :

Je ne vais pas faire d'interprétation parce qu'au final... on s'en fout toujours, non ?

PS : en résumé, m0le-o-blog est sans pub (depuis toujours) et sans tracker !

Gravatar de Nono
Original post of Nono.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Okki : Design sprint autour de Logiciels

Il y a quelques semaines, plusieurs personnes de chez Canonical (de l’équipe en charge de la boutique, de Snap, du design et du desktop) ainsi que Richard Hughes, le mainteneur de Logiciels, se sont réunis à Londres pour discuter d’une liste d’améliorations possibles concernant la logithèque.

La page d’accueil de l’actuel Logiciels 3.28

Parmi les nombreuses idées qui ont été discutées, on peut retenir :

  • Des éditeurs (développeurs) vérifiés. Un moyen de signaler à l’utilisateur qu’un éditeur a subi un contrôle prouvant qu’il est bien celui qu’il prétend être. Cela sera d’autant plus utile qu’avec la démocratisation à venir des paquets Flatpak ou Snap qui pourront être fournis directement par les développeurs sans passer par les packageurs de la distribution, les utilisateurs auront besoin de s’assurer qu’ils n’installent pas des applications dangereuses. Et là, on pense tout de suite à la récente affaire des malwares cachés dans certains paquets Snap de la boutique Ubuntu.
  • Une façon de signaler des problèmes avec les applications. Que ce soit directement auprès de l’éditeur ou par l’intermédiaire de la logithèque.
  • Une présentation améliorée et la possibilité pour les éditeurs d’ajouter des thèmes et des illustrations supplémentaires à la page de leur application. Les différentes propositions incluent l’ajout de badges pour montrer qu’une application est populaire dans certaines catégories, son niveau de confinement, la possibilité d’ajouter une bannière personnalisée, la prise en charge des GIFs et des vidéos (ce qui pourrait donner plus facilement une première idée des possibilités d’une application ou d’un jeu avant son téléchargement).
  • Un écran d’accueil rafraîchi pour faire apparaître de nouvelles applications, des applications ou des greffons liés à ce que l’utilisateur a déjà installé, ainsi que des nouvelles et des mises à jour en provenance de nos développeurs d’applications préférées.

Il est prévu que les maquettes soient ajoutées sur GitLab pour être discutées publiquement, mais pour le moment, il n’y a malheureusement rien à se mettre sous la dent.

Une chose est sûre, un ravalement de façade ne sera pas du luxe, surtout quand on voit à quel point la version actuelle fait vieillotte en comparaison du tout nouveau Mac App Store qui doit débarquer cet automne (quel troll gratuit 😁).

Maintenant, le côté cosmétique c’est bien, mais je ne cacherai pas que j’aimerai bien qu’ils améliorent la fiabilité et qu’ils implémentent certaines fonctionnalités, dont on a bien du mal à comprendre qu’elles soient toujours absentes (surtout après cinq années de développement). Comme l’état d’avancement et la durée estimée pour le téléchargement des mises à jour ou la possibilité de définir le pourcentage de bande passante réservé à ces mêmes téléchargements.

Gravatar de Okki
Original post of Okki.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Articles similaires

Thuban : Syspatch : Patches Perl + intelfpu pour OpenBSD

L'équipe OpenBSD nous a livré hier un correctif pour Perl.

En effet, le module Archive::Tar de Perl peut être utilisé pour écrire des fichiers en-dehors de son répertoire de travail.

OS concernés : 6.2 : 16, 6.3 : 11
Architectures concernées : amd64, arm64, i386

 

 

Elle nous livre aussi la version du correctif intelfpu mais cette fois-ci pour OpenBSD 6.2 - patch n°17 - et seulement pour l'architecture amd64.

Ce correctif nécessite un redémarrage !

 

Gravatar de Thuban
Original post of Thuban.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Okki : Sortie de PulseAudio 12.0

Le serveur de sons étant un élément central de nos systèmes et de l’expérience utilisateur qui en découle, il est normal d’en parler un peu. Et depuis ses débuts chaotiques au début des années 2000 où il a fait couler beaucoup d’encre, on peut dire qu’il fonctionne désormais plutôt bien et qu’il sait se faire oublier.

Au programme de cette nouvelle version, nous pouvons donc citer :

  • un meilleur rapport de la latence (et donc une meilleure synchronisation audio/vidéo) pour le profil Bluetooth A2DP
  • un rapport bien plus précis de la latence pour les périphériques AirPlay
  • la correction d’un plantage ou d’une consommation excessive de CPU avec le pilote Intel HDMI LPE
  • la sortie HDMI est désormais prioritaire sur la sortie S/PDIF
  • la prise en charge du HSP pour plus de casques Bluetooth
  • le choix du profil Bluetooth A2DP par défaut plutôt que HSP
  • les périphériques Steelseries Arctis 7 et Dell Thunderbolt Dock TB16 voient leur prise en charge améliorée
  • la correction d’une mauvaise configuration ALSA qui empêchait l’utilisation de l’entrée numérique de certaines cartes son USB
  • l’ajout d’une nouvelle option dereverb pour l’annuleur d’écho Speex qui améliore la suppression de l’effet de réverbération

Sans oublier les nombreuses améliorations plus anecdotiques et autres corrections de bugs. Vous pouvez consulter le changelog complet sur le site officiel.

Il est également important de rappeler l’existence d’un projet de financement participatif (sur Patreon et Liberapay) permettant à Tanu Kaskinen, le mainteneur de PulseAudio, de pouvoir se consacrer à plein temps au projet.

Gravatar de Okki
Original post of Okki.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Articles similaires

Full Circle Magazine FR : Rien que pour vous...

... quatre numéros spéciaux d'Inkscape, les numéros 7 à 10, à visionner ou à télécharger sur notre page NUMÉROS ou, bien entendu, à télécharger directement en cliquant sur la photo de la couverture du numéro que vous voulez récupérer.

Inkscape7fr.png

Inkscape8fr.png

Inkscape9fr.png

Inkscape10fr.png

Amusez-vous bien...

Avec un grand merci à d52fr qui a créé ces NS !

Gravatar de Full Circle Magazine FR
Original post of Full Circle Magazine FR.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Articles similaires

Okki : Obtenir un mode nuit dans le Visionneur de documents

Même si vous avez opté pour un thème sombre, lorsque vous ouvrez un fichier PDF dans le Visionneur de documents, le contenu garde un fond blanc éclatant par défaut. Alors si vous avez le malheur de devoir lire de longues documentations techniques, vous pourriez rapidement avoir mal aux yeux. Mais heureusement, contrairement à la concurrence, vous n’aurez pas besoin de changer de lecteur 😁

Il vous suffit de vous rendre dans les options d’affichage et d’activer les couleurs inversées :

Le Visionneur de documents avec un thème sombre et les couleurs inversées

Gravatar de Okki
Original post of Okki.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Planet Libre : Avenir du Planet-Libre ?

Bonjour à tous,

Le Planet-Libre est à un tournant de son existence. En effet, nous sommes de moins en moins nombreux à pouvoir effectuer les tâches liées à la vie du Planet-Libre ce qui pose quelques questions.

Pour les tâches communes comme l’acceptation/modification de flux ou encore la modération, ça ne demande que très peu de temps, donc ce n’est pas vraiment un problème, on n’est pas forcément réactif, mais on fait quand même.

Le vrai problème se situe au niveau de notre temps global et surtout de nos compétences.

Au niveau de l’administration du serveur, ce n’était pas un souci pour l’instant car c’était assuré de manière gracieuse par la société Odiso afin de contribuer à sa façon aux logiciels libres.

Je quitte cette société dans 2 semaines, mais il est prévu qu’Odiso conserve la gestion du serveur ou à minima n’arrête pas sans me prévenir au préalable.

Le gros problème du Planet-Libre est qu’il ne dispose plus des développeurs d’origine qui avaient créé le projet BilboPlanet (https://github.com/theclimber/Bilboplanet) et on n’a plus vraiment de développeurs tout court.

Le socle du Planet-Libre est ultra vieillissant et cela pose de nombreux problèmes comme la stabilité (qui commence à faire défaut) et surtout la sécurité car en ces temps de GDPR & co, nous sommes responsables de la sécurité.

Nous sommes responsables de la sécurité et de la confidentialité de vos données personnelles que nous ne stockons qu’à des fins opérationnelles (mail, adresse du site, votre pseudo)

Bref, la question se pose de savoir si on arrête ou pas.

Ce qui est certain, c’est que sans refonte globale du Planet-Libre, il n’est plus possible de continuer ainsi ne serait-ce que par respect pour vous les utilisateurs du PL.

Plutôt que de simplement mettre fin à ce service, nous souhaitons vous demander votre avis sur la suite.

  • Connaissez-vous une solution technique qui pourrait permettre d’avoir les grosses fonctions du PL, à savoir un agrégateur de flux avec possibilité de modération ?
  • Est-ce qu’un ou plusieurs développeurs se sentiraient prêt à recréer un Bilboplanet from scratch qui deviendrait le nouveau PL ?
  • Est-ce que des personnes souhaitent participer aux tâches de Run du PL ?

Nous sommes désolé de devoir prendre ce genre de décision et préférerions conserver ce service, mais ce n’est malheureusement plus possible en l’état.

Merci d’avance de vos retours

Gravatar de Planet Libre
Original post of Planet Libre.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

alterlibriste : Que reste-t-il du logiciel libre ? Nous !

Malgré mon relatif silence de ces derniers mois, je continue à écouter des podcasts et impossible de ne pas réagir à l’émission Du grain à moudre passée sur France Culture, intitulée "Que reste-t-il du logiciel libre ?"

Commençons par dire qu’une analyse en a déjà été faite par Cyrille ; je reprends son analyse en intégralité, car elle est perdue au milieu de beaucoup d’autres choses :

C’est assez terrible, c’est presque douloureux. Les intervenants sont Amaelle Guiton Journaliste à Libération, Bernard Ourghanlian directeur Technique et Sécurité à Microsoft France, et Pierre-Yves Gosset délégué général de Framasoft. C’est terrible parce que lorsque Bernard Ourghanlian explique que le logiciel libre a gagné, parle avec facilité de l’époque propriétaire de Microsoft comme étant révolue, évoque le cloud, on a tout à fait compris que ce n’est pas le libre qui a gagné mais Microsoft. C’est terrible parce qu’Amaelle Guiton met le doigt exactement là où ça fait mal en rappelant que les libristes étaient tous sur Github et que gueuler parce qu’une plateforme propriétaire est achetée par une autre boîte propriétaire c’est tout simplement ridicule. C’est terrible parce que le message de PYG qu’il essaie de placer au niveau philosophique ne passe pas, parce que lorsque le journaliste qui se met dans la position de celui qui ne sait pas fait remarquer que d’utiliser un logiciel propriétaire avec du suivi, du service, c’est franchement plus rassurant, il n’y a rien à répondre. C’est terrible parce qu’on comprend que le logiciel libre a remporté la guerre technique à savoir qu’un code confronté à un ensemble de personnes, interne au projet ou extérieur c’est la meilleure manière de renforcer le code, mais que les idées qui sont derrières sont soufflées au profit de l’efficacité. C’est terrible parce que l’émission est tellement pointue qu’il n’y a que ceux qui connaissent le sujet qui peuvent la comprendre, ce sentiment de plus en plus palpable que l’informatique s’éloigne de l’utilisateur final quand le ministère de l’éducation nationale fantasme une nation de développeurs.

Cyrille s’ennuie un peu dans sa tour d’ivoire de blogueur abandonné par tous (moi y compris), il ne m’en voudra donc pas de le titiller un peu et de reprendre les critiques qu’il aime poser sur les billets de Cascador à savoir un manque de profondeur dans l’analyse. Par ailleurs, Microsoft ne parle jamais de logiciel libre mais d’open source (et encore, pas open pour tout le monde, sinon ça se saurait). Sinon, je partage son point de vue catastrophique du résultat de cette émission, mais il faut pousser plus loin l’analyse.

On avait une très bonne journaliste qui connait le milieu hacker (mais parle malheureusement de Richard Stallman au passé) et une pointure du milieu associatif légitimé par les nombreuses actions de Framasoft face à un seul représentant du monde propriétaire ; ils auraient pu n’en faire qu’une bouchée et pourtant même avec un animateur compatissant envers le logiciel libre, ils se sont tollés comme pas permis. D’abord en restant peu compréhensibles envers le grand public et ensuite en n’abordant pas les points cruciaux et fondamentaux de l’intérêt du libre vis-à-vis du propriétaire lavé à la lessive open source.

Il faut dire que le gars de chez Microsoft avait préparé ses cartouches et sachant qu’il serait attaqué, a joué finement le côté pacifiste enthousiaste, on a été des méchants, mais on est devenu gentil. Personnellement, le sujet Github, je m’en balance complètement sachant que je ne suis pas codeur et qu’il y a eu un précédant avec SourceForge. Comme le dit bien Amaëlle Guiton, difficile de comprendre pourquoi les développeurs continuent à se centraliser dans des structures propriétaires. Ce n’est donc ni le premier, ni le dernier événement de ce genre.

Par contre, dans sa grande amabilité, le gars de chez Microsoft a donné la raison pour laquelle ils ont mis autant d’argent sur une structure si peu rentable. Ils ont loupé le tournant de l’informatique mobile, ils reconnaissent que leur OS est trop pourri pour les serveurs au point de préférer utiliser du Linux, ils ont vu arriver les réseaux sociaux sans comprendre ce qui arrivait mais c’est bien là qu’ils ont choisi d’attaquer. Laissant à Facebook et Google tous les aspects vie privée et monétisation des données personnelles pour le marketing, ils misent désormais tout sur les profils professionnels (rachat de LinkedIn) et les compétences de développement grâce au vivier représenté par GitHub. Comme il le dit, l’important ce n’est pas le code mais les interactions entre les développeurs et le fait que la plate-forme est devenue pour eux plus parlante qu’un CV par leurs participations et commits sur différents projets. Ils sont pris au piège s’ils veulent avoir un avenir professionnel dans le milieu. Et que les libristes à la petite semaine s’en aille en fulminant, il n’en a cure, ceux-là ne travaillent de toute façon pas pour des projets bankable.

Mais revenons au sujet du débat, que reste-t-il au logiciel libre ? Quand l’animateur rétorque aux libristes que certes c’est difficile de quitter Windows par le poids des habitudes, mais alors, il est aussi difficile de quitter un logiciel libre comme Firefox si on s’y est trop habitué, il aurait pu être pertinent de dire que pas tant que ça puisque Chrome a tout balayé sur son passage et surtout, il aurait été intéressant de parler d’interopérabilité. Quitter un logiciel propriétaire, c’est aussi difficile parce que les formats sont fermés et c’est bien pour ça que la suite Office de Microsoft reste la référence en entreprise.

Enfin, pourquoi ne pas parler de la liberté des données quand les géants du web vantent les bienfaits du cloud. On nous vend du service tout en gardant nos données qu’on leur donne bien volontiers et sans possibilité de redevenir acteur de ce qui nous appartient. Comment est-ce possible que des défenseurs aguerris du logiciel libre n’est pas pu au moins évoquer ces avantages même s’ils ne sont pas forcément à la portée de tous ?

Bref, une émission malgré tout très instructive pour les connaisseurs puisqu’elle renseigne sur les intentions de l’openwashing tout en mesurant la faible capacité de réaction en face.
Mais avant de vouloir sauver le monde, si on laissait déjà ceux qui sont motivés se sauver eux-mêmes ?

Gravatar de alterlibriste
Original post of alterlibriste.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Articles similaires

Journal du hacker : Liens intéressants Journal du hacker semaine #24

Pour la 24ème semaine de l'année 2018, voici 12 liens intéressants que vous avez peut-être ratés, relayés par le Journal du hacker, votre source d’informations pour le Logiciel Libre francophone !

Pour ne plus rater aucun article de la communauté francophone, voici :

De plus le site web du Journal du hacker est « adaptatif (responsive) ». N’hésitez pas à le consulter depuis votre smartphone ou votre tablette !

Le Journal du hacker fonctionne de manière collaborative, grâce à la participation de ses membres. Rejoignez-nous pour proposer vos contenus à partager avec la communauté du Logiciel Libre francophone et faire connaître vos projets !

Et vous ? Qu’avez-vous pensé de ces articles ? N’hésitez pas à réagir directement dans les commentaires de l’article sur le Journal du hacker ou bien dans les commentaires de ce billet :)

Gravatar de Journal du hacker
Original post of Journal du hacker.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Articles similaires

Thuban : Syspatch : Patch 10 intelfpu pour OpenBSD

L'équipe OpenBSD nous livre un correctif pour la gestion des unités flottantes des processeurs Intel ! (intelfpu).

Les processeurs Intel continuent d'accéder de manière spéculative aux registres FPU, même quand le FPU est désactivé.
De fait, des données (incluant les clés AES) peuvent être découvertes en utilisant l'approche 'lazy-save'.

OS concernés : 6.3 - patch n°10.
Architectures concernées : amd64

Ce correctif touchant le noyau, un redémarrage est requis !

Gravatar de Thuban
Original post of Thuban.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Stéphane de Labrusse : Nethserver 7.5 est disponible

Nethserver se veut un clone de Centos 7 avec un server-manager pour les tache de gestion du serveur sur les aspects sécurité et déploiement des services.

Après un long moment de développement, de nombreuses fonctionnalités sont disponibles, en voici une présentation: (dépêche originale)

 

  • Souscription: Dépôt logiciel stable + support professionnel

Vous pouvez souscrire à un dépôt logiciel dit stable (8 jours de latence) sur le modèle de proxmox, ou souscrire à des services de support professionnels pour ceux qui désirent avoir en face un interlocuteur pouvant résoudre leurs problèmes.

suivez le guide

 

  • Rspamd

Le nouveau moteur de lutte contre le spam, brillant, moderne, adaptable…un vrai bonheur

 

  • OpenDKIM pour les emails sortants

La signature de messages électroniques sortants avec une clé DKIM augmente la confiance des autres serveurs de messagerie avec le votre. Un tutoriel est disponible  si vous désirez envoyer vos emails sans smarthost.

 

  • Gestion des mises à jour de Centos

Un nouveau panel pour le software center. Il permet de sélectionner comment NethServer configure les mises à jour automatiques.

 

  • Icaro Hotspot

L’objectif est de fournir une connectivité Internet via Wi-Fi pour les utilisateurs. Les utilisateurs sont envoyés sur un portail captif à partir duquel ils peuvent accéder au réseau en s’authentifiant via un login social, un sms ou un e-mail.

Icaro est un hotspot complet écrit dans Go et Vue.js qui utilise CoovaChilli.

 

  • Fail2ban

Fail2ban qui est un de mes modules, fait parti du cœur de NethServer :)

 

  • Sauvegarde des données: inclure les logs

Les fichiers journaux système peuvent être ajoutés dans la sauvegarde de données. Ceci  est utile lorsque le sysadmin est contraint à des règles strictes sur la stratégie de rétention des logs par la GDPR

 

  • NextCloud 13.04

 

  • Mattermost

Alternative opensource à slack, indispensable :)

 

  • NethServer HotSync
NethServer HotSync vise à réduire les temps d’arrêt en cas de panne. En utilisant hotsync, celui ci est réduit au temps nécessaire pour activer le serveur de rechange. Les utilisateurs peuvent recommencer à travailler en utilisant les données vieilles de quelques minutes avant le crash.
  • QOS améliorée

 

  • Nom de domaine avec wildcard

Permet de ne pas devoir préciser tous les sous domaines lors de la création du nom de domaine.

 

  • TLS Configuration

Vous pouvez renforcer les paramètres TLS et restreindre les attaques possibles, en contre parti les vieux clients comme XP et Internet explorer ne pourront plus utiliser vos sites internet.

 

  • Serveur de fichiers windows
Les privilèges utilisateurs des dossiers partagés windows sont maintenant gérables via l’interface Web.
  • Et beaucoup plus encore

Énormément de petite améliorations sont disponibles, toutes ne peuvent pas être retranscrites….

 

  • Téléchargez et testez

Essayez par vous même, dans Virtualbox ou directement sur un serveur, venez partager vos impressions et chercher de solutions sur

le forum de la communauté

la documentation technique

NethServer 7.5 (993MB)

Hashes

  • sha1 cdb9e302d563d5abb500286946e88e33ec81058d
  • md5 002228c20d0702b98568aff67319d5eb

Torrent

Gravatar de Stéphane de Labrusse
Original post of Stéphane de Labrusse.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Articles similaires

Renault : Je représenterai Borsalinux-fr et Fedora aux RMLL 2018 à Strasbourg (7-12 juillet)

Pour la 3e fois j'assisterais aux Rencontres Mondiales du Logiciel Libre, cet évènement annuel assez majeur en Francophonie à propos des Logiciels Libres. Après avoir été à l'édition de Montpellier (2014) et de Beauvais (2015), je serai présent cette année à Strasbourg toute la semaine du samedi 7 juillet au jeudi 12 juillet. D'habitude je n'assistais qu'au week-end.

Je représenterai Borsalinux-fr pour promouvoir Fedora via un stand dans le village du libre. Je présenterai aussi une conférence sur les apports de Fedora à l'écosystème du Logiciel Libre, réactualisée de celle déjà présentée aux JM2L en novembre dernier. Le texte a déjà été partiellement publié ici même, la conférence sera l'occasion de mentionner les progrès sur la question depuis plusieurs mois sur de nombreux sujets.

La conférence aura lieu le jeudi 11 juillet à 11h à la salle ATRIUM - AT9. Cela devrait durer environ une heure. Venez nombreux !

Sinon je serais disponible dans le Village du Libre sur le stand Borsalinux-fr. Si vous avez des questions, besoin d'aide, des remarques ou que vous voulez faire un coucou, n'hésitez pas. Je serai là pour cela. Des goodies seront également disponibles.

Gravatar de Renault
Original post of Renault.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Articles similaires

Renault : Résultats des élections de Fedora 06/18

Comme je vous le rapportais il y a peu, Fedora a organisé des élections pour renouveler partiellement le collège de ses organes Mindshare et Council puis du FESCo.

Le scrutin est comme toujours un vote par valeurs. Nous pouvons attribuer à chaque candidat un certain nombre de points, dont la valeur maximale est celui du nombre de candidat, et le minimum 0. Cela permet de montrer l'approbation à un candidat et la désapprobation d'un autre sans ambiguïté. Rien n'empêchant de voter pour deux candidats avec la même valeur.

Les résultats pour le Conseil sont (seul le premier est élu) :

# votes | name - --------+---------------------- 164 | Till Maas (till) - --------+---------------------- 115 | Nick Bebout (nb)

À titre indicatif le score maximal possible était de 2 * 110 (pour 110 votants) soit 220.

Les résultats pour le FESCo sont (seuls les quatre premiers sont élus) :

# votes | name - --------+---------------------- 290 | Till Maas (till/tyll) 286 | Stephen Gallagher (sgallagh) 254 | Randy Barlow (bowlofeggs) 234 | Petr Šabata (contyk/psabata) - --------+---------------------- 231 | Justin Forbes (jforbes)

À titre indicatif le score maximal possible était de 5 * 86 (pour 86 votants) soit 430.

Les résultats pour le Mindshare sont donc (seuls le premier est élu) :

# votes | name - --------+---------------------- 205 | Sumantro Mukherjee (sumantrom) - --------+---------------------- 188 | Nick Bebout (nb) 114 | Itamar Peixoto (itamarjp)

À titre indicatif le score maximal possible était de 3 * 107 (pour 107 votants) soit 321.

Nous pouvons noter que globalement le nombre de votants pour chaque scrutin était proche aux alentours de 110-86 votants ce qui est un peu moins que la fois précédente (175-150 en moyenne). Les scores sont aussi plutôt éparpillés, avec souvent quelques membres assez largement en tête de chaque scrutin.

Bravo aux participants et aux élus et le meilleur pour le projet Fedora.

Gravatar de Renault
Original post of Renault.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Articles similaires

cpc6128 : Linotte 3 : le futur du langage

Je travaille sur la prochaine version qui sera Linotte 3. Avec cette version, j’ai décidé de faire table rase avec le passé du langage.

Il y a des concepts que j’ai proposés il y a 10 ans et qui ne sont plus utilisés.

Donc, c’est la fin des souffleurs, des tests, de la compatibilité avec les anciennes versions de Linotte, des langages Linnet, du webonotte, du serveurWeb, des greffons en Python, du télétype, etc.

J’en profite aussi pour proposer une syntaxe moins contraignantes pour être dans l’air du temps. Je ne force plus la création des variables en début de fonction par exemple.

De plus, je vais livrer l’Atelier avec une dizaine d’exemples, pas plus. Les exemples présenteront que 10% des possibilités du langage, mais cela permettra de facilité l’apprentissage et la découverte du langage.

Voici un exemple présentant cette syntaxe simplifiée :


code :
affiche "Je sais compter jusqu'à dix et doucement !"
boucle est un nombre // Création de la variable boucle
pour boucle de 1 à 10
affiche boucle
attends 200 millisecondes
ferme
affiche "voilà !"

Côté Atelier de programmation, je l’ai allégé et simplifié pour ne garder que l’essentiel. Le but est de le rendre plus facile d’accès et aussi pour moi… de réduire la quantité de code à maintenir.

Pour les curieux, vous pouvez tester une première version( attention, c’est une version alpha) :

https://bitbucket.org/metalm/langagelinotte/downloads/Setup-Linotte_3.00.00.exe

https://bitbucket.org/metalm/langagelinotte/downloads/Linotte_3.00.00.zip

https://bitbucket.org/metalm/langagelinotte/downloads/langagelinotte_3.00.00-ubuntu_all.deb

https://bitbucket.org/metalm/langagelinotte/downloads/langagelinotte-3.00.00-fedora.noarch.rpm

Bonne programmation !

Gravatar de cpc6128
Original post of cpc6128.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Articles similaires

blog-libre : Nix ou la gestion des paquets en question

A1 est mon dealer officiel d’outils et d’articles intéressants, il m’a rappelé l’existence de Nix. J’avais justement mis dans un coin (éloigné) de mon esprit de revenir sur Nix et NixOS. L’article présent n’ayant pas pour but de vous présenter NixOS, je vous invite à consulter cet article sur le sujet.

Je vais uniquement vous parler de son gestionnaire de paquets : Nix. Il a notamment la particularité de pouvoir s’installer sur n’importe quelle distribution facilement (Debian 8 minimum, Ubuntu, Fedora… même si actuellement à mon grand regret ce n’est pas possible sur Raspbian). Commençons par vous mettre le pied à l’étrier pour l’utiliser, après on causera.

Installation et utilisation

Installation
bash <(curl https://nixos.org/nix/install) Pas de sudo avant, il demande si besoin. Il va créer un dossier nix à la racine donc /nix

nix-channel
nix-channel --list Même principe qu’un sources.list
nix-channel --add https://nixos.org/channels/nixpkgs-unstable
nix-channel --remove nixpkgs
nix-channel --update

nix-env
nix-env -i ranger ncdu # -i, --install
nix-env -e ranger # -e, --uninstall
nix-env -u ranger # -u, --upgrade package
nix-env -u # Upgrade all packages
nix-env -q # View installed packages
nix-env --rollback

Quelques commandes pour la maintenance
nix-channel --update && nix-env --upgrade Perso j’utilise alias nn='nix-channel --update && nix-env --upgrade'. Pour transposer à apt, ça correspondrait à apt update && apt upgrade
nix-env --list-generations # Print a list of all the currently existing generations for the active profile
nix-env --delete-generations old
nix-collect-garbage -d # Deletes all old generations of all profiles is a quick and easy way to clean up your system

C’est la base avec nix --help et nix search nomdupackage, la doc ici, deux articles (1, 2) très intéressants sur LinuxFr.org.

Pour être sûr du gestionnaire de packages que vous utilisez, which nomdupackage. Si ça pointe vers /nix l’application est gérée par nix. Précisons c’est pour une utilisation mono-utilisateur, pour du multi-user c’est plus compliqué, ça ne fonctionne pas encore pour l’utilisateur root.

Je ne rencontre aucun souci sur les packages suivants : fzf htop keychain ncdu peco ranger ripgrep vagrant zsh. Ça fonctionne pour firefox mais pas virtualbox chromium. Je songe à installer toutes mes applications en passant par Nix, le point négatif étant l’espace consommé.

Mais pour quoi faire ?

Nix permet d’installer des applications sans droit root, l’application est alors uniquement disponible pour l’utilisateur courant.

Cas d’utilisation N°1 : J’ai un conflit de dépendances avec mon gestionnaire de paquets (apt), je ne peux pas installer la dernière version de trucmachin => nix-env -i trucmachin. On bypasse le gestionnaire de paquets
Cas d’utilisation N°2 : Je veux une version plus récente que le truc qui a 4 ans sur ma Debian 8, nix-env -i ranger ncdu terminator. On bypasse gestionnaire de paquets et version de la distrib
Cas d’utilisation N°3 : J’ai peur de ce nouveau horrible Firefox 58 (compatibilité des extensions par exemple…), nix-env -i firefox on teste puis si ça le fait pas nix-env --rollback. C’est plus secure et plus souple que le gestionnaire de paquets

Vous voyez l’intérêt et le potentiel ? Vous vous dites purée je vais m’éclater sur ma vieille Debian et même sur Ubuntu, à moi les dernières versions sans rien casser (ni ajouter de PPA), en pouvant rollback et en m’emmerdant plus avec des problèmes de dépendances (même plus besoin d’apprendre la syntaxe pour utiliser apt, yum ou dnf). Dieu vous a ouvert les portes du paradis et embrassé sur le front, alléluia !!

Oui mais…

Les utilisateurs se focalisent sur ce qu’ils doivent utiliser et comment (apt par exemple) mais ne s’interrogent pas sur le pourquoi. On allume notre ordinateur pour l’utiliser ou pour galérer à installer des packages et faire leurs mises à jour ?

Avec une distribution des packages dans des écosystèmes différents (ppa pour Ubuntu, pip pour Python, npm pour Node, container pour Docker, etc.), l’utilisateur se retrouve à devoir utiliser, apprendre, comprendre 4 outils au lieu de 1. Je cherche à en utiliser le moins possible idéalement 2, avec Nix j’ai contourné le problème sans le résoudre. Aucun outil n’est parfait, citons nix-env -i chromium qui ne fonctionne pas notamment.

On ne répond toujours pas au besoin et à la problématique de l’utilisateur de pouvoir installer un paquet récent simplement, sans problème de dépendances, peu importe l’écosystème. Demande déplacée, rêve éveillé, problème insoluble ?

Gravatar de blog-libre
Original post of blog-libre.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Articles similaires

Thuban : Syspatch : Patch 9 libcrypto pour OpenBSD

L'équipe OpenBSD nous livre un nouveau correctif ciblant la bibliothèque libcrypto.

Dans les faits, la génération de signature DSA et ECDSA peut potentiellement révéler certaines informations secrètes dans le contexte d'une attaque par analyse du temps mis pour ladite génération - cf: time side-channel attack.

OS concernés : 6.2 : 15, 6.3 : 9
Architectures concernées : amd64, arm64, i386

Le correctif pour 6.3 sera disponible d'ici deux jours environ. Ceux qui veulent impérativement l'avoir dès maintenant doivent télécharger le patch contenant le code source et l'appliquer.

Il n'est pas nécessaire de redémarrer !

 

Gravatar de Thuban
Original post of Thuban.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Okki : Sortie de Cozy 0.6.0

Cozy est un lecteur de livres audio qui vous permet d’écouter vos livres dans les meilleures conditions qui soient (mémorisation de la position de lecture, minuterie de sommeil, contrôle de la vitesse de lecture pour chaque livre individuellement, recherche dans votre bibliothèque, tri par auteur, narrateur ou titre, ajout possible de plusieurs emplacements de stockage, mode hors ligne, intégration MPRIS…)

Cozy 0.6.0

Au menu de cette nouvelle version, nous pouvons citer :

  • l’apparition d’un mode hors ligne. Si vos livres audio sont sur un lecteur externe ou réseau, vous pouvez l’indiquer comme tel pour que l’application conserve une copie locale du livre à écouter en déplacement
  • la détection des périphériques de stockage en ligne / hors ligne
  • l’ajout d’une option pour cacher les livres indisponibles
  • la prise en charge des fichiers WAVE et des fichiers audio dépourvus de métadonnées
  • la possibilité de marquer les livres comme étant lus
  • l’apparition d’un nouveau réglage permettant de choisir votre propre image de couverture plutôt que la couverture intégrée
  • la minuterie de sommeil a été retravaillée, tout en permettant désormais d’arrêter la lecture à la fin du chapitre en cours
  • la refonte de l’écran d’accueil et des paramètres
  • la correction d’un bug qui empêchait Cozy de se lancer avec une version de GTK+ inférieure à 3.22
  • si aucun champ auteur n’est présent, le champ narrateur sera utilisé comme auteur. Cela nécessite une réimportation forcée sur les livres déjà importés
  • diverses optimisations

Gravatar de Okki
Original post of Okki.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Pages