Planet Libre

Benoît Boudaud : Apprendre les fondamentaux de Linux

Bonjour,

Grâce au site FUN MOOC qui utilise la technologie openedX, j’ai déjà suivi et validé deux cours en ligne:

Or, je souhaitais suivre un cours sur Linux. Je m’étais donc inscrit au MOOC L’essentiel pour maîtriser Linux que j’ai abandonné au bout de quelques heures car ce dernier ne correspondait absolument pas à mes attentes.

manchots

Je me suis donc mis en quête d’un « courenligne » digne de ce nom et j’ai jeté mon dévolu sur un MOOC intitulé Introduction to Linux. Celui-ci est  proposé par la plateforme ayant largement inspirée FUN MOOC, à savoir edX.

Alors, évidemment c’est en anglais mais à bien y réfléchir, ce n’est pas plus mal car comme dit le proverbe, je bois deux bières d’un coup.

  • J’acquiers les fondamentaux de Linux.
  • Je perfectionne mon anglais informatique.

Le cours est proposé par la Fondation Linux donc il n’est pas exagéré de dire que les intervenants maîtrisent leur sujet. Ce ne sont pas des lapins de six semaines si vous me permettez d’utiliser un langage un peu fleuri. L’un d’entre eux n’est d’ailleurs rien d’autre que Linus Torvalds, le géniteur du noyau Linux. La comparaison est peut-être hasardeuse mais c’est comme si vous suiviez un cours sur la Bible et que Jésus de Nazareth en personne s’autorisait à faire un laïus pour vous vanter les bienfaits de changer l’eau en vin. Ça donne de la crédibilité en quelque sorte.

C’est Big Moustache qui vous accueille… Tea for two and two for tea…

linux_course

L’inscription est gratuite mais si vous voulez passer l’examen final et recevoir une attestation en bonnet difforme, il vous faudra casquer 99 $. J’aime vraiment la manière dont le cours est organisé. C’est propre, c’est carré et par conséquent, l’apprenant sent d’emblée qu’il n’est pas là pour enfiler des perles. Le cours est découpé en dix-huit chapitres qui vous conduiront tranquillement aux portes de l’examen final:

  1. La fondation Linux
  2. Philosophie Linux et concepts
  3. Structure Linux et Installation
  4. L’interface graphique
  5.  Configuration du système à partir de l’interface graphique
  6. Trouver la documentation Linux
  7. Opérations en ligne de commande
  8. Opérations sur les fichiers
  9. Environnement utilisateur
  10. Les éditeurs de texte
  11. Principes de sécurité
  12. Opérations réseau
  13. Manipuler du texte
  14. Imprimer
  15. Scripts Shell
  16. Scripts Shell avancés
  17. Processus
  18. Applications communes

Pour ma part, à l’heure où je rédige cet article, je suis parvenu au septième chapitre. Le cours reprend là où l’apprenant(e) s’est arrêté(e) la fois précédente. Il y a du texte, des vidéos et des exercices à effectuer régulièrement afin de valider l’acquisition des connaissances. Si vous souhaitez comprendre comment fonctionne votre distribution Linux ou bien si vous souhaitez abandonner le-système-d-exploitation-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom au profit d’une distribution GNU/Linux, alors n’hésitez pas à vous inscrire. Assurément, vous ne serez pas déçus.

Cliquer pour visualiser le diaporama.

Gravatar de Benoît Boudaud
Original post of Benoît Boudaud.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

citizenz7 : Monitorer sa carte graphique nvidia sous Gnu/Linux : le ventilateur

2ème article sur le monitoring du matériel sous Gnu/Linux.

Après avoir passé en revue quelques applis fort sympatiques qui permettent d'avoir un aperçu assez précis, je me penche un peu plus en détails sur la carte graphique, et plus particulièrement sur la carte Nvidia GTX 760. J'imagine que la plupart des cartes nvidia GTX xxx (et autres ?) réagiront de la même manière et les infos données ci-après seront également valables.

Je reviens premièrement et rapidement sur : nvidia-smi. Cette appli en ligne de commande permet d'avoir pas mal d'infos sur la carte graphique (voir article précédent). La documentation officielle vous fournit également pas mal de détails sur l'art et la manière d'utiliser les différentes options de mesure, de contrôle, ...

Le cas du/des ventilateur(s)

Si vous installez les pilotes propriétaires nvidia, vous pouvez également installer (à moins que cela ne soit déjà fait avec le pilote nvidia) l'application nvidia-settings qui vous permettra d'avoir accès facilement aux détails de la carte. Et notamment dans la partie "Thermal settings" aux infos sur la température, le ventilateur (RPM, % speed, ...).

Mais vous ne pouvez pas contrôler la vitesse du ventilo. Comment faire donc si vous avez une appli gourmande en ressources (mining ?) qui vous fait monter en flèche la température (72 °C sur la copie d'écran ci-dessous : minage de Monéro):

Regardez : le pourcentage du ventilo reste bloqué à 43 %. Il doit y avoir un moyen de "débloquer" le ventilo pour augmenter les RPM et et donc refroidire d'avantage la carte, quitte à avoir un peu plus de bruit...

Et bien en fait c'est super simple. Une commande magique aura suffit à faire apparaitre une petite case à cocher dans la partie Thermal settings" de nvidia-settings avec également un accès à une "réglette" qui permet d'ajuster manuellement le poucentage de RPM du ventilo.

Placez-vous dans :

cd /etc/X11

 Puis tapez :

sudo nvidia-xconfig --cool-bits=4

Cette commande va insérer une option (Option "Coolbits" "4") dans votre xorg.conf (section Screens).

Rebootez votre ordi et une fois redémarrez, relancez nvidia-settings, rendez-vous dans la partie Thermal settings et VOILA ! :

Sous la partie "Fan Information", un nouveau cadre est apparu avec une case (Enable GPU Fan Settings) et la fameuse "réglette".

Cochez la case ce qui va vous permettre d'avoir accès à la réglette et d'ajuster le pourcentage de RPM de votre ventilo de carte graphique.

Faites un essai : montez le poucentage à 80 % par exemple, n'oubliez pas de cliquer sur "Apply" et vous entendrez votre ventilo de carte qui va commencer à s'agiter fortement.

Dès que vous n'avez plus besoin du ventilo, décochez la case et tout revient "à la normale".

Cette config n'est pas disponible, évidemment, en ligne de commande. Pour un accès extérieur au PC, avec Teamviewer par exemple, cela devient vitre problématique si votre carte est proche des 100 %. Il restera tellement peu de "puissance graphique" que ça risque de pas mal freezer...

Si vous avez d'autres astuces, des infos, pour régler la carte en ligne de commande, je suis preneur ...

Gravatar de citizenz7
Original post of citizenz7.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Articles similaires

Nizar Kerkeni : Un bureau Unity avec Gnome Shell

Dans le billet précédent “De Ubuntu à Ubuntu Gnome” j’ai publié une copie d’écran de mon bureau Gnome Shell que j’ai personnalisé pour être le plus proche d’un bureau Unity. Je rappelle ici que je suis parti d’une nouvelle installation de la variante officielle Ubuntu Gnome (voir le billet précédent cité ci-dessus).

Voici donc les étapes qui m’ont permis de passer de ce bureau –Bureau par défaut Gnome Shell

Bureau par défaut Gnome ShellBureau par défaut Gnome Shell.

à ce bureau –Bureau personnalisé Gnome Shell

Bureau personnalisé Gnome ShellBureau personnalisé Gnome Shell.Paquets

Dans une première étape j’ai installé les trois paquets suivants :

Vous pouvez installer ces paquets via les liens apt-url ci-dessus, via l’application “Logiciel” ou pour les amoureux de la ligne de commande :

sudo apt install humanity-icon-theme ubuntu-wallpapers dmz-cursor-theme

Extensions

La partie la plus importante dans la personnalisation du bureau est au niveau des extensions Gnome. Même s’il y a des extensions déjà installées par défaut et d’autres qui sont dans les dépôts, j’ai choisi de passer par le site web https://extensions.gnome.org/ car d’un côté il y a plus de choix et d’un autre les extensions sont plus récentes que celle dans les dépôts.
La plupart des extensions ci-dessous offrent la possibilité de les configurer pour avoir le comportement rechercher. Je ne rentrerai pas dans les détails de configuration de chacune d’elles car cela allongera encore plus ce long billet. Mais si vous voulez avoir plus de détails sur l’une ou l’autre des extensions vous pouvez me laisser un commentaire.

  • User Themes : Permet de choisir une thème global personnalisé qui est installé dans le répertoire personnel.
  • Dash to Dock : Permet de modifier le lanceur (dash) de Gnome Shell pour avoir l’apparence du lanceur Unity. C’est cette extension qui nécessitera le plus de travail au niveau configuration. Principalement, j’ai modifié la taille pour qu’elle soit étendue sur les bords de l’écran.
  • No Topleft Hot Corner : Permet de désactiver l’effet du coin haut-gauche du bureau Gnome Shell. Ce comportement qui permet d’afficher les applications ouvertes et qui n’existe pas dans le bureau Unity.
  • TopIcons Plus : Permet de déplacer les icônes de notification qui sont par défaut dans le coin bas à gauche vers le coin haut à droite.
  • Pixel Saver : Permet d’intégrer la barre de titre de la fenêtre active dans la barre supérieure du bureau Gnome Shell. En attendant l’extension Global Menu, encore en développement, qui permettra d’intégrer la barre de menu plutôt que la barre de titre.
  • Better Volume Indicator : Permet de modifier le volume avec la roulette de la souris.
  • Frippery Move Clock : Permet de déplacer l’horloge du centre vers la droite.
  • AlternateTab : Permet de désactiver le groupement des fenêtres lors de la commutation avec les boutons Alt+Tab.
  • Dynamic Panel Transparency : Permet de modifier la transparence de la barre supérieure du bureau en fonction de l’existence ou pas d’une fenêtre maximisée.

Étant un ancien utilisateur du bureau Gnome, dans sa version 2, je n’ai pas hésité à installer les deux extensions ci-dessous afin de retrouver les fameux menus “Application” et “Emplacements”:

Finalement que vaut un bureau qui n’indique pas la météo ? L’extension ci-dessous permet de remédier à ce défaut et donne la météo actuelle.

Boutons des fenêtres

Il y a quelque temps Ubuntu a déplacé les boutons des fenêtres de la droite vers la gauche. À l’époque cette décision a fait beaucoup bruit dans la communauté et, je dois l’avouer, j’étais parmi ceux qui n’ont pas apprécié ce changement. Mais, je me suis vite habitué à cet nouvel emplacement et maintenant j’ai beaucoup de mal avec les gestionnaires de fenêtres qui placent les boutons à droite.

Donc pour modifier l’emplacement des boutons des fenêtres il suffit de :

  • Lacent l’éditeur de configuration dconf-editor
  • Naviguer vers org -> gnome - >desktop -> wm -> preferences
  • Mettre la valeur personnalisée suivante (ne pas oublier le : à la fin) close,minimize,maximize:
dconfEditor - BoutonsModification de l’emplacement des boutons des fenêtres.Thème

Nous arrivons maintenant à la dernière étape pour avoir le thème global du bureau. À ce niveau je n’ai pas opté pour le thème par défaut de Ubuntu mais pour un autre thème appelé United Gnome que j’ai découvert dans le site OMG ! Ubuntu. Comme vous pouvez le voir dans la seconde capture d’écran de ce billet, ce thème reprend les couleurs caractéristiques de Ubuntu. Malgré quelques petites imperfections le thème reste agréable à utiliser et ne cesse d’évoluer de jour en jour.

Afin d’activer ce thème les étapes sont les suivantes :

  • Télécharger l’archive de la variante Ubuntu depuis cette adresse : United Gnome.
  • Extraire l’archive et copier son contenu dans le répertoire .themes qui se trouve dans votre répertoire personnel. Le répertoire .themes est un répertoire caché, pour le faire apparaître dans le navigateur de fichiers il suffit de taper Ctrl+H. Si le répertoire n’existe pas vous pouvez le créer.
  • Lancer l’outil de personnalisation gnome-tweak-tool et dans apparence faire les choix suivants (voir capture d’écran ci-dessous) :
    • Thème GTK+ : United-Ubuntu
    • Icônes : Humanity
    • Curseur : DMZ-White
    • Thème du Shell : United-Ubuntu
Gnome Tweak - ApparenceConfiguration de l’apparence de bureau Gnome Shell.Épilogue

J’espère que ce billet peut être utile à ceux qui cherchent à retrouver une apparence à la Unity dans le bureau Gnome Shell. Il y a certainement des fonctionnalités de Unity qui n’existent pas dans Gnome Shell et inversement. N’hésitez pas à suggérer et à proposer d’autres astuces et/ou améliorations.

Bien évidemment je suis impatient de voir le travail qui sera réalisé par l’équipe de développement de Ubuntu qui proposera, certainement, une personnalisation “officielle” du bureau Gnome Shell lors de la sortie de la prochaine version Artful Aardvark prévue en octobre 2017.

Liens

Voici quelques liens vers des articles qui traitent aussi du même sujet et qui m’ont aidé pour aboutir à ma personnalisation du bureau Gnome Shell. Si vous avez d’autres liens intéressants vous pour les partager avec nous dans les commentaires et je veillerai à les ajouter ici.

  1. Making Gnome Shell feel like Unity
  2. That Sleek Ubuntu Desktop Mockup Is Now A Real Working Theme
  3. How To Make GNOME Shell Look Like Unity
  4. A Global Menu Extension for GNOME Shell is in Development
share this

Gravatar de Nizar Kerkeni
Original post of Nizar Kerkeni.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Articles similaires

Planet Libre : Planet Libre : Planet Libre : Planet Libre : Planet Libre : Planet Libre : Planet Libre : Tuxicoman : Debian 9 sort le 17 juin

Un message sur la liste de diffusion des annonces Debian indique que la sortie de la prochaine Debian stable est prévue pour le 17 juin.

Vous pouvez vous référer à mon article sur le freeze de Debian 9 en février pour avoir la liste des nouveautés logicielles.

Related Posts:

Gravatar de Tuxicoman
Original post of Tuxicoman.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Articles similaires

Gravatar de Planet Libre
Original post of Planet Libre.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Articles similaires

Gravatar de Planet Libre
Original post of Planet Libre.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Articles similaires

Gravatar de Planet Libre
Original post of Planet Libre.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Articles similaires

Gravatar de Planet Libre
Original post of Planet Libre.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Articles similaires

Gravatar de Planet Libre
Original post of Planet Libre.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Articles similaires

Gravatar de Planet Libre
Original post of Planet Libre.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Articles similaires

Gravatar de Planet Libre
Original post of Planet Libre.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Articles similaires

Planet Libre : Planet Libre : Planet Libre : Planet Libre : Planet Libre : Planet Libre : Tuxicoman : Debian 9 sort le 17 juin

Un message sur la liste de diffusion des annonces Debian indique que la sortie de la prochaine Debian stable est prévue pour le 17 juin.

Vous pouvez vous référer à mon article sur le freeze de Debian 9 en février pour avoir la liste des nouveautés logicielles.

Related Posts:

Gravatar de Tuxicoman
Original post of Tuxicoman.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Articles similaires

Gravatar de Planet Libre
Original post of Planet Libre.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Articles similaires

Gravatar de Planet Libre
Original post of Planet Libre.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Articles similaires

Gravatar de Planet Libre
Original post of Planet Libre.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Articles similaires

Gravatar de Planet Libre
Original post of Planet Libre.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Articles similaires

Gravatar de Planet Libre
Original post of Planet Libre.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Articles similaires

Gravatar de Planet Libre
Original post of Planet Libre.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Articles similaires

Planet Libre : Planet Libre : Planet Libre : Planet Libre : Planet Libre : Tuxicoman : Debian 9 sort le 17 juin

Un message sur la liste de diffusion des annonces Debian indique que la sortie de la prochaine Debian stable est prévue pour le 17 juin.

Vous pouvez vous référer à mon article sur le freeze de Debian 9 en février pour avoir la liste des nouveautés logicielles.

Related Posts:

Gravatar de Tuxicoman
Original post of Tuxicoman.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Articles similaires

Gravatar de Planet Libre
Original post of Planet Libre.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Articles similaires

Gravatar de Planet Libre
Original post of Planet Libre.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Articles similaires

Gravatar de Planet Libre
Original post of Planet Libre.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Articles similaires

Gravatar de Planet Libre
Original post of Planet Libre.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Articles similaires

Gravatar de Planet Libre
Original post of Planet Libre.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Articles similaires

Planet Libre : Planet Libre : Planet Libre : Planet Libre : Tuxicoman : Debian 9 sort le 17 juin

Un message sur la liste de diffusion des annonces Debian indique que la sortie de la prochaine Debian stable est prévue pour le 17 juin.

Vous pouvez vous référer à mon article sur le freeze de Debian 9 en février pour avoir la liste des nouveautés logicielles.

Related Posts:

Gravatar de Tuxicoman
Original post of Tuxicoman.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Articles similaires

Gravatar de Planet Libre
Original post of Planet Libre.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Articles similaires

Gravatar de Planet Libre
Original post of Planet Libre.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Articles similaires

Gravatar de Planet Libre
Original post of Planet Libre.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Articles similaires

Gravatar de Planet Libre
Original post of Planet Libre.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Articles similaires

Planet Libre : Planet Libre : Planet Libre : Tuxicoman : Debian 9 sort le 17 juin

Un message sur la liste de diffusion des annonces Debian indique que la sortie de la prochaine Debian stable est prévue pour le 17 juin.

Vous pouvez vous référer à mon article sur le freeze de Debian 9 en février pour avoir la liste des nouveautés logicielles.

Related Posts:

Gravatar de Tuxicoman
Original post of Tuxicoman.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Articles similaires

Gravatar de Planet Libre
Original post of Planet Libre.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Articles similaires

Gravatar de Planet Libre
Original post of Planet Libre.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Articles similaires

Gravatar de Planet Libre
Original post of Planet Libre.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Articles similaires

Planet Libre : Planet Libre : Tuxicoman : Debian 9 sort le 17 juin

Un message sur la liste de diffusion des annonces Debian indique que la sortie de la prochaine Debian stable est prévue pour le 17 juin.

Vous pouvez vous référer à mon article sur le freeze de Debian 9 en février pour avoir la liste des nouveautés logicielles.

Related Posts:

Gravatar de Tuxicoman
Original post of Tuxicoman.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Articles similaires

Gravatar de Planet Libre
Original post of Planet Libre.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Articles similaires

Gravatar de Planet Libre
Original post of Planet Libre.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Articles similaires

Planet Libre : Tuxicoman : Debian 9 sort le 17 juin

Un message sur la liste de diffusion des annonces Debian indique que la sortie de la prochaine Debian stable est prévue pour le 17 juin.

Vous pouvez vous référer à mon article sur le freeze de Debian 9 en février pour avoir la liste des nouveautés logicielles.

Related Posts:

Gravatar de Tuxicoman
Original post of Tuxicoman.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Articles similaires

Gravatar de Planet Libre
Original post of Planet Libre.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Articles similaires

Tuxicoman : Debian 9 sort le 17 juin

Un message sur la liste de diffusion des annonces Debian indique que la sortie de la prochaine Debian stable est prévue pour le 17 juin.

Vous pouvez vous référer à mon article sur le freeze de Debian 9 en février pour avoir la liste des nouveautés logicielles.

Related Posts:

Gravatar de Tuxicoman
Original post of Tuxicoman.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Articles similaires

elementary OS : Mises à jour du mois de mai

Le mois de mai touche bientôt à sa fin et voilà que juin pointe le bout de son nez, le soleil affole les thermomètres mais cela n’a pas empêché l’équipe de Daniel Foré de nous sortir quelques mises à jour post 0.4.1.

Look & Feel

L’équipe s’est attachée à modifier certains icones de l’affichage de la batterie (icone situé en haut à droite), mais ce n’est pas tout, car de nombreux autres éléments ont été retravaillés tel que l’icone de l’application Terminal, de nouveaux icones clés USB ainsi que de nombreux autres icones.

De nouveaux icones liés à la batterie sont maintenant disponibles

AppCenter

L’AppCenter se voit doter de messages d’erreurs bien plus détaillés qu’auparavant lors d’un soucis de paiement. Vous aurez maintenant un texte bien plus précis sur la raison de l’échec de paiement, d’un soucis de traitement voir même si votre banque a bloqué l’opération.

Si AppCenter rencontre un problème, le message d'erreur sera plus précis.Il est à noter que l’équipe a reçu de nombreux rapports concernant le champ « date » présent dans l’AppCenter. Ce champ accepte maintenant les dates au format MM/YY ou MMYY.

 

Panneau

Il est maintenant possible de régler la luminosité de l’écran directement depuis l’indicateur d’énergie (C’était une ancienne demande qui se voit maintenant résolue).

La gestion de la luminosité se fait maintenant via un slider

L’équipe a réalisé aussi un travail d’optimisation des ressources concernant le menu Applications, celui-ci se voit plus véloce qu’auparavant (surtout lors du lancement d’une recherche dans l’AppCenter). L’indicateur de notification s’est vu mis à jour, quelques bugs ont été corrigés dont certains pouvaient mener à des crashs quand une application envoyée de mauvaises informations lors de l’usage des notifications.

La couche de compatibilité  de l’indicateur Ayatana a été aussi améliorée.

 

Autres correctifs

Le bug qui impacté la gestion des langues est maintenant résolu : celui n’est maintenant plus vide lorsqu’on y accède et il est possible de configurer la gestion des langues comme vous le souhaitez.

Une autre problématique qui touchait la fenêtre de dialogue d’authentification, lors d’un appui sur la touche « echap » cette dernière opération n’annulée pas l’action d’authentification, c’est maintenant corrigé.

Le billet Mises à jour du mois de mai a été publié sur le site de la elementary OS -

Gravatar de elementary OS
Original post of elementary OS.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Thuban : Comment je suis devenu un CHATONS ?

Vous avez peut-être entendu parler des CHATONS, le Collectif des Hébergeurs Alternatifs, Transparents, Ouverts, Neutres et Solidaires.
Alors que vos données et la plupart des sites webs consultés sont hébergés par les GAFAM (google, amazon, facebook, apple, microsoft), l'initiative CHATONS est à mon avis déterminante. On l'a vu lors de la vague de cyberattaques récente, ou si vous regardez la série M. Robot : les bombes ça fait mal, un reset numérique aussi. Êtes-vous tranquilles sur qui héberge vos données?
Tout ces éléments m'ont motivé pour devenir, à mon niveau, membre des CHATONS.

Cependant, cela demande un peu de temps, sinon de la disponibilité. Heureusement, quelques copains sont partants pour suivre cette aventure :)
Vous l'avez peut-être déjà lu, nous avons lancé notre service d'hébergement sur 3hg.fr.

Dans cet article, je souhaite expliquer comment j'ai mis en place un serveur qui sert de CHATONS pour peut-être inspirer d'autres initiatives de ce genre.

Les contraintes
Les services proposés de doivent pas nécessiter trop de bande passante ni d'espace de stockage car le serveur sera auto-hébergé. Si nécessaire, selon le succès de l'opération, du matériel plus performant sera investit.

Oui, le service sera auto-hébergé. Sinon, comment assurer aux "clients" que leurs données sont bien effacées s'ils en font la demande si elles sont enregistrées sur un serveur loué ?

L'espace de stockage limité est quelque chose que les autres CHATONS n'ont pas, ou en tout cas dans une moindre mesure. Cependant, il y a un service trop rarement proposé qui pourtant s'affranchi très bien des contraintes ci-dessus : le mail.

Ce sera donc le service principalement proposé : une messagerie.

La mise en place
Le serveur doit être efficace, sécurisé et le plus simple possible à administrer. Sans surprises, j'ai fait le choix d'utiliser OpenBSD. Voici les étapes que j'ai suivies :

  • Réservation d'un nom de domaine chez gandi.net
  • Être serveur DNS autoritaire pour ce nom de domaine. Ce n'est pas au registre de collecter les informations sur ceux qui viendront sur mon serveur via ce domaine. Cette étape est facultative, mais puisqu'on peut, je le fais.
  • Installation d'un serveur mail comme décrit dans cet ouvrage. Les messages sortants sont signés (DKIM) et les messages entrants scannés avec spamassassin. Le webmail choisi est Rainloop car il supporte en partie le chiffrement GPG et est simple à mettre à jour contrairement à roundcube. Enfin, la connexion TLS est assurée par un certificat letsencrypt. En bonus, un accès via un service caché tor est proposé. Tout ça est décrit dans le manuel, pas de surprises.
  • Gérer les inscriptions. Alors que la plupart des inscriptions demandent une adresse mail, ce serait ridicule dans ce cas puisqu'on veut justement créer une adresse mail. J'ai donc écrit un peu de PHP pour réclamer les inscriptions.

Les inscriptions
Ce code PHP va proposer un formulaire où l'utilisateur demande un identifiant. Un captcha est fait maison (merci le code de blogotext :)) pour limiter les abus.
Une fois envoyé, ce formulaire envoie un mail aux administrateurs du site indiquant l'identifiant demandé et l'endroit où enregistrer le mot de passe pour le communiquer à l'utilisateur.

Une URL aléatoire est donnée à l'utilisateur pour récupérer ses identifiants lorsqu'ils seront prêt. Cela affiche en réalité le contenu du fichier rempli par l'administrateur lors de l'inscription et le supprime aussitôt.

Il est plus sûr de protéger avec la configuration du démon httpd le dossier contenant les identifiants.

Configuration /etc/httpd.conf :

location "/inscription/data*" { block }

Formulaire d'inscription PHP
Si vous voulez l'utiliser, pensez à changer l'emplacement du formulaire d'inscription dans la variable "$GLOBALS['subscribe_dir']". Ce fichier est nommé "index.php" dans un dossier prévu pour l'inscription.

<?php # *** LICENSE *** # You can redistribute it under the terms of the MIT Licence. # *** LICENSE *** # File to subscribe to an account /* !!! Le dossier /data doit être interdit dans la config du serveur !!! Si aucun argument : - Afficher un formulaire de contact qui propose le nom d'utilisateur, donne une adresse mail de contact en cas de problème - adresse mail souhaitée - mot de passe souhaité pour récupérer les identifiants - captcha - Le formulaire est envoyé au sysadmin avec une url aléatoire - Le script renvoie vers une page indiquant l'URL à suivre pour obtenir les informations sur le nouveau compte. Si argument : - Vérifier si le fichier en argument existe dans /data - Si oui, on affiche son contenu qui contient les identifiants avec un beau template, puis SUPPRIMER le fichier contenant les identifiants - Si non, indiquer que la création du compte n'est pas encore prête ou périmée. */ session_start(); $GLOBALS['mail_domain'] = '3hg.fr'; $GLOBALS['mail_admin'] = 'notreal@3hg.fr'; $GLOBALS['subscribe_dir'] = '/chatons/inscription/'; $GLOBALS['subscribe_page'] = $GLOBALS['subscribe_dir'] . 'index.php'; $GLOBALS['nbname'] = array( // Chiffres 0 à 16 pour captcha '0' => 'zéro', '1' => 'un', '2' => 'deux', '3' => 'trois', '4' => 'quatre', '5' => 'cinq', '6' => 'six', '7' => 'sept', '8' => 'huit', '9' => 'neuf', '10' => 'dix', '11' => 'onze', '12' => 'douze', '13' => 'treize', '14' => 'quatorze', '15' => 'quinze', '16' => 'seize', ); ?> 3hg.fr | Vos mails pour des humains par des humain. <?php function random_str($length, $keyspace = '0123456789abcdefghijklmnopqrstuvwxyzABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ') # https://stackoverflow.com/questions/4356289/php-random-string-generator/31107425#31107425 { $keyspace = str_shuffle($keyspace ); $str = ''; $max = mb_strlen($keyspace, '8bit') - 1; for ($i = 0; $i < $length; ++$i) { $str .= $keyspace[random_int(0, $max)]; } return $str; } function captcha() /* Invent captcha return calculus string store expected result in _SESSION */ { $v1 = rand(0,16); $v2 = rand(0,100); $_SESSION['captcha'] = $v1 + $v2; $str = $GLOBALS['nbname'][strval($v1)] . " + " . $v2 . " = "; return $str; } function show_form() { echo 'Créer une adresse mail @3hg.fr'; echo ''; echo ''; echo '
    '; echo '
  • '; echo 'Email '; echo ' @'.$GLOBALS['mail_domain']; echo 'Adresse mail souhaitée'; echo '
  • '; echo '
  • '; echo 'Capte-chat'; echo captcha() ; echo ''; echo 'Êtes-vous humain ?'; echo '
  • '; echo ''; echo '
'; echo ''; echo ''; } /* Inscription demandée, on affiche la réponse */ if (!empty($_POST["subscribe"])) { if ( $_SESSION['captcha'] != $_POST['captcha'] ) { echo "Erreur de calcul ?"; } else { $user = ''; $admin_email = $GLOBALS['mail_admin']; // formulaire envoyé, on récupère tous les champs. if (!empty($_POST["user"])) { $user = trim($_POST["user"]); } if ($user != '') { $random_file = random_str(rand(10,75)); $random_page = $GLOBALS['subscribe_page'] . "?patate=" . $random_file; $headers = 'MIME-Version: 1.0' . "\\r\\n"; $headers .= 'From: ' . "\\r\\n" . 'Reply-To: Votre demande est bien envoyée, des humains vont s'en occuper.

"; echo "

Vous pourrez récupérer vos identifiants via: "; echo 'ce lien.'; } else { echo "

Une erreur est survenue lors de l'envoi du message

"; }; } } } else { if ( isset($_GET["patate"])) { $fichier = $_GET["patate"]; $path = './data/'.$fichier.'.txt'; if (file_exists($path)) { // On récupère le contenu et supprime le fichier $content = file_get_contents($path); unlink($path); echo "

Bienvenue sur 3hg.fr ☺.

"; echo "

Vos identifiants sont :

"; echo ""; echo $content; echo ""; echo "

Ces informations sont déjà détruites, prenez-en note!

"; } else{ echo "

Il semble que votre compte ne soit pas encore prêt, ou bien le lien suivi est erroné ou périmé.

"; echo "

Dans le premier cas, réessayez plus tard, des humains traitent votre demande.

"; } } else { show_form(); } } ?>

Pour soutenir ce projet, n'hésitez pas à faire un petit don 😉

3hg.fr &copy; 2016-2017 3hg team - LICENCE

3hg

Les mots de passe
En l'état, c'est l'administrateur qui attribue le mot de passe pour l'utilisateur. Ça ne va pas.
On peut alors se tourner vers les solutions classiques d'outils PHP qui vont communiquer vers un dictionnaire ldap. Ça fonctionne sûrement très bien mais je n'ai pas trouvé de solution en laquelle j'avais vraiment confiance. Je choisis alors de me tourner vers une solution fiable d'un point de vue sécurité pour l'admin et l'utilisateur : SSH.

Lorsque l'utilisateur est créé, on le met dans un groupe particulier, par exemple "mailers".
On modifie la configuration de ssh pour que tous les utilisateurs de ce groupe n'aient accès qu'à une seule commande : "passwd", ceci afin de changer leur mot de passe :

/etc/ssh/sshd_config :

Match Group mailers X11Forwarding no AllowTcpForwarding no ForceCommand /usr/bin/passwd

Lorsque l'utilisateur tente de se connecter en SSH, il lui est alors proposé de modifier son mot de passe directement, sans la possibilité de faire autre chose.

$ ssh -p222 notreal@3hg.fr notreal@3hg.fr's password: Changing password for notreal. Old password: ... ...

Quelques quotas
Je ne peux pas proposer un espace de stockage illimité pour les utilisateurs. Heureusement, OpenBSD a tout de prévu par défaut : je vais mettre des quotas pour les utilisateurs appartenant au groupe "mailers" :

  • Ajouter cette option au fstab : groupquota
# cat /etc/fstab : 782f1ddb783cdd13.b /mnt/bigstorage ffs rw,noexec,nodev,nosuid,softdep,noatime,groupquota 1 2
  • On monte la partition : mount -a
  • Définir les quotas pour tous les membres du groupe mailusers (partagé), il faut juste changer les limites. Un exemple pour 750M avec un dépassement possible jusqu'à 1G :
# edquota -g mailusers Quotas for group mailusers: /mnt/bigstorage: KBytes in use: 0, limits (soft = 750000, hard = 1000000) inodes in use: 0, limits (soft = 0, hard = 0)
  • Activer les quotas :
quotaon -a

Simplifier la vie des admins
C'est bien connu, il faut prendre soin de ses admins :)
Ah, et en plus, je suis fainéant, donc dès qu'il y a plus de 3 commandes à taper, j'en fais un script :D .
Vous avez peut-être vu dans le code PHP un message qui indique aux admins les commandes à lancer pour ajouter un utilisateur. Il s'agit de deux scripts qui permettent de créer un utilisateur et le placer dans le bon groupe d'utilisateurs avec un dossier personnel situé sur un espace de stockage dédié. L'autre script permet d'enregistrer les identifiants de l'utilisateur pour qu'il puisse les consulter et que le serveur http puisse supprimer ces identifiants lorsqu'ils sont affichés (permissions).

#!/bin/sh if [ "$(whoami)" != "root" ]; then echo "You have to be root" exit 1 fi if [ $# -ne 2 ]; then echo "usage:" echo "addmailuser domain.net user" exit 1 fi /usr/sbin/useradd -m -d /dossier/contenant/les/mails/"$1"/"$2" -s /bin/sh -G mailers "$2" if [ $? -eq 0 ]; then echo "Entrez le mot de passe pour ce nouvel utilisateur" /usr/bin/passwd "$2" echo "$2@$1 $2" >> /etc/mail/virtuals rcctl restart smtpd else echo "Pseudo déjà pris" fi exit 0 #!/bin/sh if [ "$(whoami)" != "root" ]; then echo "You have to be root" exit 1 fi if [ $# -ne 1 ]; then echo "usage:" echo "inscriremailuser fichier.txt" exit 1 fi FPATH="/dossier/contenant/le/site/mail/inscription/data/$1" echo "Création de $FPATH" /usr/bin/touch $FPATH /usr/local/bin/vim $FPATH if [ $? -eq 0 ]; then echo "Merci, l'utilisateur peut maintenant consulter ses identifiants" fi /usr/sbin/chown www:daemon $FPATH exit 0

Conclusion
Je crois avoir réussi à mettre en place un truc assez simple à utiliser sans tomber dans l'utilisation d'un tas d'éléments qui seraient difficiles à sécuriser. L'avenir nous dira si c'est aussi gérable que je l'imagine. Il y a déjà 27 utilisateurs inscrits et nous cherchons à améliorer la communication avec ces derniers (forum créé) qui ne lisent pas toutes les instructions. La récupération de compte est un élément à envisager aussi.
J'encourage quiconque à se lancer dans l'aventure d'un CHATONS. Si vous avez encore des doutes, vous savez où me trouver ;)

Gravatar de Thuban
Original post of Thuban.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Articles similaires

citizenz7 : Monitorer son matériel sous Gnu/Linux

Dimanche : j'ai tout fait cramer. En ces jours de forte chaleur précoce (un p'tit 36 °C des familles fin mai, c'est pas banal en bourgogne nivernaise ...)
J'ai reçu du nouveau matos hier (!) et je dois bien dire que je suis un peu tendu niveau température du nouveau système que j'essaie de "monitorer" dans tous les sens...

Pour le moment, c'est du grand bonheur en comparaison de mon ancien CPU (AMD Phenom 2 x6). Mon nouveau Intel I5 7500 ne dépasse pas 42 °C en burn (j'ai fait pas mal de tests).
Certainement, le watercooling installé y fait pour beaucoup (Cooler master - Master Liquid 240).
Par exemple, ma carte graphique que j'ai récupéré de mon ancien ordi (MSI GTX 760) montait à 81 °C en "burn". Elle est à 66 °C en burn actuellement.
Le nouveau boitier (Be quiet! Pure base 600) permet une meilleure circulation de la chaleur : ventilo de 140 devant, ventilo de 120 derrière.

Bref ...

Voici les commandes et applis que j'utilise actuellement pour monitorer mon matériel, plus particumièrement la température :

Carte graphique : nvidia-smi
Nvidia-smi (System Management Interface) permet d'afficher pas mal d'infos sur la carte graphique.
J'affiche les infos de ma carte graphique Nvidia en "live" (température, ventilos, etc.) :

watch -n 0,1 nvidia-smi

Cela m'affiche toutes les secondes les infos de nvidia-smi.
En allant fouiller sur le site officiel, vous trouverez plein de commandes à rallonge pour comléter les informations recueillies, du style : 

nvidia-smi -i 0 -q -d MEMORY,UTILIZATION,POWER,CLOCK,COMPUTE nvidia-smi -q -g 0 -d UTILIZATION -l

CPU : lm-sensors
Pour le CPU (et ses 4 cores), j'utilise le traditionnel lm-sensors qui vous trouverez sur quasiment toutes les distrib.
Sous Debian-like: apt install lm-sensors
Puis lancez : sensors-detect
Vous pouvez quasiment répondre Yes à chaque question ou suivre les recommandations de l'appli (le yes ou le no est en majuscule quand il s'agit de l'option par défaut).

Disque dur : hddtemp
Pour le/les disque(s) dur(s), encore une app bien connue : hddtemp.
Sous Debian-like : apt install hddtemp
Vous lancez hddtemp en lui fournissant simplement l'emplacement du disque à monitorer, par exemple :  hddtemp /dev/sda

Attention toutefois, je n'ai aucun retour d'info pour disque en /dev/sda qui est un SSD (Samsung) :

/dev/sda: Samsung SSD 840 Series :  pas de capteur

Mon disque en /dev/sdb (disque dur "classique") me renvoie quant à lui les bonnes infos :

/dev/sdb: ST31000524AS: 35°C

Disque dur : smartctl
Un peu moins connu (en ce qui me concerne en tout cas), smartctl permet d'afficher des infos détaillées sur les disques.
Sous Debian-like (Ubuntu en l'occurence) : apt install smartmontools
Vous pouvez également installer smart-notifier.

On "active" Smart sur le disque :

sudo smartctl --smart=on --offlineauto=on --saveauto=on /dev/sda

Puis on affiche les infos grace à la commande suivante :

smartctl -a /dev/sda

Voici un extrait des infos (longues !) qui me sont retournées :

smartctl 6.5 2016-01-24 r4214 [x86_64-linux-4.8.0-53-generic] (local build)
Copyright (C) 2002-16, Bruce Allen, Christian Franke, www.smartmontools.org === START OF INFORMATION SECTION ===
Model Family:     Samsung based SSDs
Device Model:     Samsung SSD 840 Series
Serial Number:    S19HNEAD503664K
LU WWN Device Id: 5 002538 55033ae22
Firmware Version: DXT08B0Q
User Capacity:    120 034 123 776 bytes [120 GB]
Sector Size:      512 bytes logical/physical
Rotation Rate:    Solid State Device
Device is:        In smartctl database [for details use: -P show]
ATA Version is:   ACS-2, ATA8-ACS T13/1699-D revision 4c
SATA Version is:  SATA 3.1, 6.0 Gb/s (current: 6.0 Gb/s)
Local Time is:    Wed May 31 09:46:33 2017 CEST
SMART support is: Available - device has SMART capability.
SMART support is: Enabled
...

On peut aussi utiliser des combinaisons d'options comme :

smartctl -d ata -A /dev/sda | grep -i temperature

Ou même afficher des infos sur l'état actuel d'un disque :

smartctl -s on -a /dev/sda

Enfin, n'oubliez pas de lancer le daemon smartd qui n'est pas actiivé par défaut sous Ubuntu.
Éditez le fichier /etc/default/smartmontools et décommenter la ligne :

start_smartd=yes

... puis démarrez le service en tapant :

sudo /etc/init.d/smartmontools start

Gravatar de citizenz7
Original post of citizenz7.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

mozillaZine-fr : Une réponse à l’article « Chrome a gagné »

Comme vous avez pu le lire sur notre fil Twitter, Andreas Gal, ancien CTO de Mozilla, a écrit un article intitulé « Chrome won ». En réponse, Henri Sivonen, un développeur chez Mozilla, a écrit ce commentaire que nous traduisons ici :

Je pense que l’idée que tout ce qui n’est pas en forte croissance ne compte plus ou n’a plus d’intérêt, est une idée malsaine. En particulier pour en tirer des conclusions sur ce que Mozilla doit faire.

Quelle conclusion aurions-nous du tirer lorsque IE était en forte croissance ? Laisser tomber ?

Ce n’est pas parce que les téléphones sont en forte croissance que les PC ne comptent plus. Les téléphones ne peuvent pas remplacer les PC pour de nombreuses tâches, alors les PC vont continuer à exister. Et tant qu’ils existent, il vaut mieux que les navigateurs continuent à être en bonne santé.

Et si on se concentre sur les mobiles, les gens consultent beaucoup le Web sur mobile. Peut-être qu’ils passent encore plus de temps sur les applis de Facebook et Twitter, mais cela ne veut pas dire que le Web sur mobile ne compte pas ou ne mérite pas qu’on s’en occupe.

Que ce soit sur mobile ou sur PC, nous serons tous perdants si le Web devient moins sain du fait qu’on le néglige au prétexte qu’il ne croit plus assez pour être considéré comme cool ou si on le laisse aux navigateurs livrés avec les systèmes d’exploitation. Le faible coût d’un changement de navigateur par rapport à un changement de matériel fait que c’est un marché très concurrentiel et même très rude pour Mozilla qui ne vend pas de système d’exploitation.

C’est certain que les choses non-Web (les objets connectés et autres) vont croitre et des gens vont être attirés par ça plutôt que par le Web. Cela ne veut pas dire que le Web n’a plus d’importance et qu’il n’est plus important pour le Web que Mozilla continue d’exister de manière indépendante.

Quand des gens se lassent de Mozilla ou du Web, c’est leur droit de passer à autre chose, mais je pense que répandre le défaitisme à propos de ce que nous continuons à faire n’est pas cool.

 

Gravatar de mozillaZine-fr
Original post of mozillaZine-fr.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Renault : Petit bilan de Rawhide, épisode 4, mai 2017

Comme promis, à peu près tous les mois j'essaye de tenir au courant la communauté de mes aventures avec Rawhide / la prochaine version stable. D'un point de vue purement technique, je n'utilise pas Fedora Rawhide mais la future F26 à ce stade.

Fedora 26 Beta est décalé

Et oui, comme souvent, la prochaine Fedora sera en retard encore un petit peu. Normalement la Beta devrait sortir d'ici une semaine, mais un énième report à cause de bogues bloquants n'est pas à exclure.

Depuis la dernière fois il y a eu 3 journées de tests concernant :

J'ai participé aux trois et à part un bogue commun dans DNF concernant les langpacks, rien à signaler, tout s'est bien passé !

Changements notables

Niveaux changements notables, je ne note pas grand chose de nouveaux depuis. GNOME étant en voie de stabilisation c'est normal.

La grosse nouveauté, d'un point de vue plus technique, c'est peut être l'arrivée récente de LLVM 4.0 et CLang 4.0 dont bénéficie la dernière monture de mesa pour l'accélération graphique. Cela permet d'exploiter les dernières versions d'OpenGL sur l'ensemble des pilotes récents.

Cependant j'ai l'impression depuis que ma machine chauffe plus, mais c'est peut être liée à la montée du thermomètre dehors. À investiguer.

Les problèmes rencontrés ?

Pour le coup, il y en a eu plus que d'habitude.

Le bogue relevé lors des journées de tests à propos de DNF consiste au fait que si on désinstalle une traduction globale du système (dit langpacks), la traduction du paquet glibc persistera sur le système. Rien de bien grave, mais la fonctionnalité n'est pas encore totalement au point.

Un bogue concernant des clients de Bodhi, dont le cache du captcha est invalide et la seule solution pour régénérer le cache est de supprimer le répertoire ~/.fedora. Cela concerne en particulier l'utilitaire fedora-easy-karma que j'utilise quotidiennement.

Une mise à jour dans la pile Wayland rendait les raccourcis claviers de GNOME non fonctionnels. Toutes les applications de GNOME et uniquement celles-ci étaient concernées. Cela était particulièrement gênant mais semble maintenant résolu.

Un problème assez furtif, gnome-control-center ne se lançait plus, ne trouvant pas la bibliothèque libwbclient.so.0 pourtant installée. Le moyen de contournement est de réinstaller le paquet libwbclient.

Après j'ai eu quelques crashes de GNOME qui semblent avoir disparus avant de pouvoir le notifier.

Bref, le travail avance, quelques soucis mais dans l'ensemble cela va bien. Espérons que les retours des testeurs aidera à avoir une nouvelle Fedora très stable.

Gravatar de Renault
Original post of Renault.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Articles similaires

Okki : En bref : Clear Linux, intégration des applications QT, Pdftag…

Clear Linux, le système haute performance développé par Intel, vient d’abandonner l’environnement de bureau Xfce au profit de GNOME. Phoronix en a profité pour effectuer divers tests de performance dans le but de vérifier si un tel changement entraînait des baisses de performance, mais il n’en est rien. GNOME fait jeu égal avec Xfce, environnement qui se veut léger et rapide.

LinuxFr a publié un article revenant sur certaines nouveautés de GNOME 3.24 et propose un entretien avec Adrien Plazas, le mainteneur de GNOME Games.

Jan Grulich vient d’annoncer dans un billet de blog que les applications Qt sous forme de Flatpak seraient désormais bien mieux intégrées à GNOME, que ce soit au niveau des icônes, des widgets ou du thème utilisé. Trois extensions Flatpak devront néanmoins être installées, comme indiqué dans dans le guide KDE (Styles and integration with other desktops).

Adrià Arrufat vient de sortir la première version stable de Pdftag, un éditeur de métadonnées (titre, auteur, sujet, mots clés…) pour documents PDF.

Gravatar de Okki
Original post of Okki.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Articles similaires

Okki : Sortie de GNOME 3.25.2

GNOME 3.25.2, la deuxième version de développement qui mènera au futur GNOME 3.26, vient de sortir.

Dans l’ensemble, cette version apporte principalement des corrections de bugs et autres petites améliorations par-ci par-là au niveau de la plateforme elle-même ; les nouveautés visibles par les utilisateurs étant plutôt limitées. Tout juste pouvons nous citer la transparence de la barre supérieure dont nous avons récemment parlé, l’ajout d’animations lorsque l’on minimise ou maximise les fenêtres ou encore quelques améliorations de performances… rien de réellement transcendant à ce niveau du cycle de développement, même si c’est toujours une bonne chose de bénéficier de centaines de corrections de bugs :P

La vraie bonne nouvelle sera sans doute l’apparition d’un nouveau mainteneur pour Disques, qui était plus ou moins à l’abandon depuis plusieurs années. Cette nouvelle version de notre outil de gestion de disques a donc eu droit à un petit nettoyage de code, des corrections de bugs, une clarification de la signification de certaines options (montage, chiffrement…), une limitation de la longueur maximale des étiquettes quand elle est connue, l’affichage de l’UUID du volume sélectionné, l’ajout d’une entrée de menu pour créer une nouvelle image disque…

Pour plus de détails, vous pouvez consulter l’annonce officielle de Javier Jardón.

Gravatar de Okki
Original post of Okki.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Articles similaires

Dimitri Robert : LinuxMint : dépôts et mises à jour

LinuxMint est une distribution dérivée d’Ubuntu. Comme beaucoup de distributions, elle repose que un gestionnaire de paquets qui se charge de l’installation et de la mise à jour des logiciels (et briques logicielles). Ce gestionnaire interroge un serveur dit « miroir », où sont déposés l’ensemble des paquets. On les appelle miroirs parce qu’ils se dupliquent entre-eux afin de tous proposer le même contenu.

Voici comment choisir un dépôt proche géographiquement et faire les mises à jour avec LinuxMint.

Cet article LinuxMint : dépôts et mises à jour est publié sous licence CC By-SA 4.0 par Dimitri Robert sur Formation logiciel libre - Reprenez le contrôle de votre informatique !.

Gravatar de Dimitri Robert
Original post of Dimitri Robert.Votez pour ce billet sur Planet Libre.

Pages